Engagement des communes du Bénin dans la lutte contre le VIH/SIDA:

Le plaidoyer du Maire Léhady SOGLO à l’endroit de ses pairs

 Premier Maire du Bénin à avoir signé la déclaration de Paris en décembre 2014 pour la riposte contre la pandémie du VIH/SIDA, Léhady Vinagnon SOGLO poursuit son plaidoyer en faveur de la lutte contre ce fléau. C’est dans ce cadre qu’il a initié vendredi dernier au palais des congrès de Cotonou une séance d’échanges avec ses pairs des  autres communes du Bénin.  Cette séance a été l’occasion pour la premiére autorité municipale de Cotonou d’exposer á ses collègues de l’Association nationale des communes du Bénin (ANCB)  la     restitution de toutes les actions entreprises par son administration depuis la signature de la Déclaration des Maires à Paris en Décembre 2014 en vue de mettre fin à l’épidémie du VIH/SIDA. Après avoir rappelé les objectifs 90-90-90 de cette déclaration de Paris, Léhady SOGLO a invité ses collègues à lui emboiter les pas  pour que la lutte contre  le SIDA  soit également une préoccupation majeure pour les autres communes  du Bénin. De sa restitution, on retient qu’au nombre des actions engagées dans ce cadre, la Municipalité de Cotonou a élaboré et mis en œuvre un plan d’action pour la riposte contre ce fléau dans la ville. A en croire l’autorité municipale, ce plan d’actions prévoit la prise en charge d’environ 4000 personnes vivant avec le VIH/SIDA dans la ville de Cotonou, sans oublier la prévention et le suivi des mères et enfants des PVVIH / SIDA. L’objectif du maire Léhady SOGLO est de faire en   sorte que cette lutte qui se mène au niveau de Cotonou soit accentuée dans les autres communes. Il n’ a pas manqué de rappeler sa récente mission à New-Yodk toujours dans le cadre de l’engagement contre cette pandémie. Il a invité ses pairs de l’’ANCB à poursuivre le plaidoyer en direction du gouvernement  pour son engagement dans la lutte contre ce fléau.

La représentante de  l’ONUSIDA n’a pas manqué de remercier le Maire de Cotonou pour cet engagement et a, tout comme lui, invité les autres communes à mieux s’impliquer dans ce combat dont l’objectif est de mettre fin à  l’épidémie d’ici 2030.

Une exhortation à laquelle le Président de l’ANCB et maire de Bohicon Luc ATROPKPO n’est pas resté insensible. Après avoir fortement remercié  le Maire de Cotonou pour sa présentation concise et précise sur la déclaration de Paris, Luc ATROKPO a abondé dans le même sens que le président Léhady Vinagnon SOGLO en invitant ses collègues à œuvrer  pour que d’ici quelques années, on constate de mauvais jours pour ce fléau au niveau de toutes les communes  du Bénin.  C’est sur ces mots d’espoir que la séance a pris fin.